Une application pour aider les femmes en situation de précarité à Montpellier : « La Savonnette » – un projet de la JCE de Montpellier

Une application pour aider les femmes
en situation de précarité à Montpellier : « La Savonnette » – un
projet de la JCE de Montpellier

Rencontre avec Julie Gaillard,
bénévole à la Jeune Chambre Économique de Montpellier, en charge du projet
« La Savonnette ». 

Le projet « La Savonnette » lancé en 2021 a pour objectif d’apporter une aide aux femmes en situation de précarité. Cette action a vu le jour à l’issue d’un constat concernant les personnes en situation de grande précarité ou d’exclusion et ayant des difficultés à avoir accès aux besoins de première nécessité. Parmi cette population, les femmes sont les plus vulnérables et les plus en danger. C’est de ce postulat de base que l’idée de « La Savonnette » a émergé.

« La phase d’enquête nous a permis de nous rendre compte que sur le territoire de Montpellier il y a énormément d’actions, énormément d’associations bien implantées qui se démènent dans cette voie-là. Et la question que l’on s’est posée était de savoir quelle est la pertinence de surajouter à l’offre pléthorique une énième action ? Est-ce que ça avait vraiment du sens ? Où est-ce que l’on pouvait être utile autrement ? La conclusion a été que l’on pouvait être utile autrement. » explique Julie Gaillard

Quel est l’objectif de l’action ? 🤔

Ce projet a pour but de mettre en lumière et de faire connaître au plus grand nombre les organisations, les associations et les actions existantes. De faciliter l’accès à ces structures des personnes en grande précarité. Cet objectif a pu facilement être atteint grâce à ce qui fait la force de la JCEF : « La force de la JCEF, c’est son réseau, c’est son implantation, c’est son maillage territorial et sa proximité avec le territoire. En cela nous pouvons aider les associations. Il y a plus de 400 associations qui se mobilisent sur le territoire. Autant d’actions, si ce n’est plus… Et la multiplicité des offres, malheureusement les rend parfois inaudibles ou invisibles. Elles ont du mal à exister, elles ont du mal à être connues même au sein de leur population cible. Donc plutôt que de créer un lieu où on allait créer de l’information, nous avons décidé de participer à la diffusion de l’information au sein de la population des SDF pour qu’ils sachent en tout temps et en tout lieu où trouver le service qu’il leur faut. » indique Julie Gaillard.

Une application ? 📱

La Jeune Chambre Économique de Montpellier a déployé de nombreux moyens afin de développer une application ergonomique et fonctionnelle sur smartphone qui géolocalise les structures et les organisations. Les personnes dans le besoin peuvent ainsi accéder, grâce à l’application, aux structures les plus proches qui répondent à leurs attentes. Cette application gratuite et intuitive représente un atout pour cette population précaire.

« La population SDF, leur seule richesse, c’est leur smartphone, parce que contrairement à ce que l’on peut penser, une large majorité des personnes à la rue possèdent un téléphone relié au Wi-Fi. On a décidé de créer une application simple, gratuite et intuitive... » explique Julie Gaillard.

Ce développement se déroule en co-construction avec les organisations et en complémentarité des objectifs existants. De plus, la Jeune Chambre Économique de Montpellier a pour projet de mettre en place des bornes électriques sur des lieux fréquentés, afin que l’application soit accessible à tout le monde.

« Un smartphone c’est bien quand on a de la batterie, quand on a du Wi-Fi, ce qui est généralement le cas puisqu’on a de la chance que la métropole de Montpellier soit bien couverte par du Wi-Fi gratuit. Mais pour la batterie ça peut être compliqué… Donc on a décidé d’installer aussi dans des lieux stratégiques, des bornes physiques qui permettront à la fois, pendant que la personne recharge son téléphone via un port USB, de consulter sur la borne l’application. » indique Julie Gaillard.

Si vous aussi
vous souhaitez apporter des changements positifs et durables sur votre
territoire et vous engagez pour porter des projets à impact positif ?
Contactez-nous : jcef@jcef.asso.fr