La Journée Universelle des Droits de l’Enfant, initiée par la JCE, fête ses 30 ans !

La Journée Universelle des Droits de l’Enfant, initiée par la JCE, fête ses 30 ans !

« Rien n’est plus important que de bâtir un monde dans lequel tous nos enfants auront la possibilité de réaliser pleinement leur potentiel et de grandir en bonne santé, dans la paix et dans la dignité. »

Kofi A. Annan, 7ème Secrétaire Général de l’ONU

En France, selon une étude menée en
2018 par l’Observatoire
national de la protection de l’enfance
, 299 600 mineurs étaient suivis
par le dispositif de la protection de l’enfance. En 2016, 131 mineurs victimes
d’infanticide ont été enregistrés par les forces de sécurité. Parmi ces
enfants, 67 sont décédés dans le cadre intrafamilial. Dans le monde, c’est près
d’un milliard d’enfants qui « souffrent
de privations extrêmes liées à la pauvreté, à la guerre et au sida. »

(« Enfants
exclus, enfants invisibles » UNICEF
). Un bilan lourd, pour laquelle de
nombreuses œuvres agissent.

Le 20 novembre, la Journée Universelle
des Droits de l’Enfant met à l’honneur cette cause. Et ce, grâce à une action
essaimée dans plus de 200 villes à l’initiative de la Jeune Chambre Économique
de Troyes en 1988. Le 20 novembre 1989, les Nations Unies adoptent la
Convention Internationale relative aux Droits de l’Enfant (CIDE), signée le
jour même par 61 pays et ensuite ratifiée par 196 pays états membres de l’ONU
(Sauf les USA). La CIDE engage les gouvernements à respecter les droits des
enfants à l’Identité, la Santé, l’Education, la Protection et la Participation.

En 2002, porté par le Prince Albert de
Monaco, membre JCE, l’ONU adopte la « Journée Mondiale de l’Enfance »
chaque année à cette même date.

Par la suite, l’action pour la mise en
place du numéro 119, à l’initiative de la JCE d’Orange, suivra cette volonté
d’agir pour défendre le Droit des Enfants. Aujourd’hui, les Jeunes Chambres
Economiques Locales continuent de réaliser des actions autour du 20 novembre,
au titre des « Global Goals
»
portés par la Jeune Chambre Internationale.

Beaucoup d’associations et organismes
agissent pour l’aide à l’enfance en s’appuyant sur le 20 Novembre, sans
toujours en connaître l’origine. La plus connue des Organisations agissant pour
la protection de l’enfance, l’UNICEF,
a développé des actions autour du 20 novembre et communique sur les trente ans
de la C.I.D.E.

Quelques-unes de ces associations
agissent avec les Jeunes Chambres Économiques Locales. A l’instar de la JCEL de
Nîmes, qui a construit une action pendant deux ans, nommée « le forum des enfants
», et l’a transmise à un collectif de 15 associations dont le leadership a été
pris par l’association D.E.I. (Défense Enfants International). L’organisme
D.E.I. est en veille constante pour le respect de la C.I.D.E. et elle connaît
l’histoire détaillée des Droits de l’Enfant depuis 1789. C’est également le cas
de « Rêves de gosses », une action JCE pour changer le regard sur le
handicap et la différence. La JCE du Mans a, quant à elle, créé un jeu
collaboratif pour les enfants des écoles élémentaires pour rendre le monde
meilleur, dès le plus jeune âge. Des actions JCE qui ont toutes le même
objectif, agir pour les Droits des Enfants !

Le 65ème Congrès National, à
Toulouse du 21 au 23 novembre 2019, sera l’occasion de mettre en lumière ce
trentième anniversaire et l’action de la Jeune Chambre pour les Droits de
l’Enfant.