La Jeune Chambre Économique met la France sur la voie de l’entrepreneuriat à impact positif à l’occasion de Booster For Good

La Jeune Chambre Économique met la France sur la voie de l’entrepreneuriat à impact positif à l’occasion de Booster For Good

A l’heure où 95% des habitants de l’Hexagone attendent que les entreprises s’engagent en faveur des enjeux de société¹, monter une entreprise à impact positif fait rêver beaucoup des 25% de Français qui se projettent dans la création ou la reprise d’une « boîte »².

La Jeune Chambre Economique (JCE) a démontré que le « bien commun » et la « performance économique » sont des mots qui vont très bien ensemble, à l’occasion de son premier tour de France de l’entrepreneuriat à impact positif, du 17 au 29 juin dernier. Intitulée « Booster For Good », l’opération visait à persuader les leaders de demain que les business models performants peuvent et doivent se conjuguer avec l’engagement citoyen.

Tout au long du chemin qui a mené la JCE au sein de programmes d’incubation ou d’accélération dans plus de 20 villes françaises, l’association a proposé aux startupers et futurs entrepreneurs un parcours initiatique en trois étapes : un Keynote « Je m’inspire », un Atelier « J’agis » et un Networking « J’échange », dans l’aura d’une personnalité inspirante à l’image de celle de Frédéric Mazzella, président-fondateur de BlaBlaCar et ambassadeur de Booster For Good.

L’objectif de ce Tour de France de l’engagement était de :

  • Promouvoir l’engagement citoyen dans un parcours professionnel comme une source d’apprentissages accélérés (notamment de soft skills) et un vecteur d’employabilité renforcée.
  • Contribuer à l’éclosion d’une start-up nation responsable, alliant la performance avec la réponse à des enjeux de sociétés comme la protection de l’environnement, la lutte contre le réchauffement climatique et la cohésion sociale, thèmes fortement poussés ces derniers mois par les mobilisations des Gilets Jaunes et des manifestants pour le climat.
  • Enseigner aux entrepreneurs comment attirer des talents et les fidéliser en se différenciant grâce une marque employeur citoyenne.

« Innover pour le bien commun, œuvrer à un monde meilleur, plus inclusif, plus respectueux de l’environnement, est un moteur pour les entrepreneurs, notamment ceux de la jeune génération. Celles que l’on qualifie souvent de startups à impact suscitent l’intérêt toujours croissant des investisseurs et des grands groupes, désireux eux aussi de travailler à leur empreinte », commente Stefanie Cochet, Présidente Nationale 2019 de la Jeune Chambre Economique. « À travers Booster For Good, notre ambition est d’inspirer les futurs leaders responsables, capables d’allier performance, résilience et inclusion. », ajoute-t-elle.

Booster For Good s’inscrit dans le renouvellement du projet associatif et du plan stratégique de la Jeune Chambre Economique, qui se positionne désormais comme un incubateur de leaders citoyens, amenés à apporter des solutions innovantes, concrètes et positives aux enjeux de demain.

« Booster For Good répond à la nécessité pour les entrepreneurs et futurs entrepreneurs d’upgrader leurs connaissances et leurs soft skills en permanence. Le roadshow de la Jeune Chambre Economique leur offre l’une des manières les plus puissantes d’apprendre, en plus d’apprendre de ses échecs : apprendre des autres. »
Frédéric Mazzella, Président-fondateur de BlaBlaCar & ambassadeur de Booster For Good.

Bilan de cette opération : plus de 650 participants lors d’une vingtaine d’étapes grâce à toutes les JCE locales participantes, partout en France. Des keynotes inspirants avec des personnalités comme Axelle Lemaire, ancienne secrétaire d’Etat chargée du numérique, Nicolas Celier, co-fondateur de Ring Capital, Matthieu Levivier, cofondateur de Citymagine, et Franck Vallee, co-fondateur d’Initiatives, entre autres. Une première édition, organisée par plus de 90 leaders citoyens, sur la voie de l’entrepreneuriat à impact positif ! To be continued…

¹ Etude 2019 Ifop-Observatoire de la matérialité, porté par l’institut du capitalisme responsable
² Etude Opinionway sur « Les Français, leur envie d’entreprendre et de développer leur entreprise », janvier 2018